La pénibilité du travail ...

Publié le 27 Mai 2007

Un ami s'occupant de nettoyage après sinistre - un travail physique donc - me disait ne pas comprendre que je sois 'toujours' fatiguée, étant donné mon travail de bureau. C'est vrai qu'il est connu et reconnu que nous, assistante de direction, secrétaire, ... avons des emplois très reposant assises derrière nos bureaux. Nous ne faisons en effet que répondre au téléphone et taper des courriers!! - Entre parenthèse, si mon métier se limitait à cela je m'ennuierai 'mortellement' (excusez moi le terme) -

Mais revenons à notre sujet, notre travail n'est donc pas fatigant, en effet, nous n'avons pas de stress, ni de pression de nos responsables nous demandant d'etre disponible, réactive, de gérer les urgences pour la veille, tout cela est très reposant. Et bien non je ne pense pas que mon métier soit reposant, il n'est certes pas plus fatigant qu'un autre, mais ne l'est pas moins non plus.

Je pense que toutes les professions sont difficiles de part le stress du monde du travail. Certes la fatigue de fin de journée des standardistes, secrétaires, télévendeurs n'est surement pas la même que celle des manutentionnaires, ouvriers, maçons, boulangers ... mais elle existe. Chaque travailleur en rentrant le soir est plus ou moins en forme selon si la journée a été 'bonne' ou 'moins bonne'.

Quant à la pénibilité du travail en elle même (que certains politiques veulent prendre comme critère dans l'age de la retraite) comment la mesurer ? Le métier d'ouvrier est il plus pénible que celui de vendeuse debout toute la journée, ou que celui de standardiste, assise à longueur de temps, ...

Alors pour conclure je dirais que chaque métier, chaque travail connait ses difficultés, ses fatigues, stress, pressions, maladies professionnelles ... et qu'ils ne sont pas forcément comparables.

Qu'en pensez vous, je serais curieuse de connaître vos opinions sur le sujet.

Rédigé par nadineassistantedynamique

Publié dans #anecdote, #travail

Repost 0
Commenter cet article